Semaine de l’horreur: livre ou film?

Semaine de l'horreur journée cinéma

Le cinéma s’inspire très souvent des romans en les adaptant plus ou moins (voire pas du tout) fidèlement et le cinéma d’horreur ne fait pas exception. On ne compte plus les histoires de Stephen King qui sont passées sur grand écran (avis aux trentenaires: si comme moi vous avez connu vos premiers frissons, cauchemars et peurs paniques des clowns avec le téléfilm tiré de « Ça« , sachez qu’une nouvelle relecture de l’histoire du King sortira en septembre). Mais également les « Bébé de Rosmary« , « Silence des Agneaux« , « Exorciste » et « Dents de la mer » (si si, c’est d’abord un livre de Peter Benchley) pour les grands classiques maintenant indémodables, les « Pontypoool changes everything » (qui a donné le très surprenant, efficace et innovant « Pontypool » de Bruce McDonald à l’écran) et « Let the right one in » (l’adaptation de Tomas Alfredson appelée « Morse » en français et « Låt den rätte komma in » en suédois est une pure merveille que je vous recommande plus que chaudement) ou encore les « Celle qui a tous les dons » (adapté plus que décemment par Colm McCarthy sous le titre de « The Last Girl« ) et autres « La Tour Sombre » pour les plus récents.

Découvrons trois romans qui ont donné des adaptations de qualité…

« La neuvième porte » de Roman Polanski, œuvre plus complexe qu’il n’y paraît de prime abord (voir cette analyse), est tiré de « Club Dumas » d’Arturo Pérez-Reverte. Il faut savoir que ce film n’a gardé que la moitié de la trame du roman, ce qui peut surprendre quand on commence ce dernier en ayant les images de son adaptation en tête. Dans le livre, Lucas Corso, revendeur de bouquins rares sans scrupules ni conscience professionnelle, se retrouve impliqué dans une drôle de recherche, portant à la fois sur un chapitre perdu des « Trois Mousquetaires » de Dumas et sur un étrange ouvrage aux pouvoirs effrayants, « Les neufs portes du royaume des ombres« . Le mercenaire littéraire se retrouve malgré lui emporté dans une histoire qui le fera courir à travers l’Europe.

Dans un tout autre style, « Ring » de Hideo Nakata est une adaptation très réussie du roman éponyme de Koji Suzuki (qui a également connu une version américaine n’arrivant même pas à la cheville de celle japonaise). Ce livre parle d’une cassette vidéo maudite qui entraîne la mort de celui qui la regarde sept jours après l’avoir vue. Une journaliste s’intéresse à cette nouvelle légende urbaine et découvre qu’elle n’a rien d’une légende en visionnant ladite cassette. Déjà condamnée à mourir dans une semaine, elle se retrouve encore plus pressée dans sa course pour découvrir la vérité et stopper la malédiction lorsque son jeune fils la visionne par hasard…

Pour revenir à une histoire plus conventionnelle de maisons hantées, intéressons-nous à « La dame en noir » de Susan Hill, qui aurait pu être écrit au début du siècle dernier tellement ce livre porte l’héritage des récits de fantômes classiques. Adapté très fidèlement sur grand écran par James Watkins, il raconte l’histoire d’Arthur Kipps, jeune avoué anglais qui doit s’occuper de la succession d’une femme âgée récemment décédée. Lors de l’enterrement de celle-ci, il aperçoit une dame en noir qui commencera à apparaître de plus en plus souvent dans le manoir de la défunte alors que le jeune homme est occupé à trier ses affaires. Cette dame en noir est-elle réelle ou le fruit de son imagination?

Comme on le sait, les livres sont souvent meilleurs que les films qu’on en tire. Néanmoins, ces trois précédents titres font donc exception. Et il y en a d’autres. Le cinéma arrive parfois à faire ressortir les éléments horrifique de manière vraiment efficace sur grand écran…

Semaine de l'horreur logo

Publicités

Une réflexion sur “Semaine de l’horreur: livre ou film?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s