Les coups de cœur du club de lecture n°58 – novembre 2018

Club lecture coup coeur 58

« Et tu n’es pas revenu », Marceline Loridan-Ivens : autobiographie bouleversante sur des choses inracontables (l’expérience de l’autrice dans – et après – un camp de concentration). (Claudine)

« Sous Tibère », Nick Toshes :  roman coup de poing irrévérencieux et drôle sur Jésus. (Eveline)

« Les deux messieurs de Bruxelles », Eric-Emmanuel Schmitt : adorable recueil de nouvelles dont le fil conducteur est l’image du couple. (Béatrice)

« Le jour où je me suis aimé pour de vrai », Serge Marquis : roman philosophique sur un enfant qui interroge son égo. (Anne-Marie)

« On est foutu, on pense trop », Serge Marquis : essai sur la décroissance personnelle et le besoin de lâcher prise et de penser moins. (Anne-Marie)

« Odon », Ivan Adriaenssens : documentaire historique reprenant les carnets de guerre d’un jeune homme de la région (en néerlandais mais une traduction française peut être demandée). (Gina)

« L’année solitaire », Alice Oseman : roman sur une adolescente qui se perd en elle et va apprendre à se retrouver grâce aux autres. (Yolande)

« Appelez-moi Nathan », Catherine Castro et Quentin Zuttion : BD aux images très belles qui exprime très bien ce que la personne trans* vit. (Claudine)

« Khalil », Yasmina Khadra : roman psychologique marquant qui nous met dans la peau d’un djihadiste. (Claudine)

« La vérité sur l’affaire Harry Québert », Joël Dicker : thriller absolument captivant. (Béatrice)

« Le banc du temps qui passe », Hubert Reeves : belles réflexions qui marquent. (Yolande)

« L’obsolescence programmée de nos sentiments », Zidrou et Aimée de Jongh :  douce histoire d’amour à la fin très surprenante. (Claudine)

« Jamais », Duhamel : BD très drôle sur une vieille femme qui ne veut pas quitter une maison sur une falaise qui menace de s’effondrer. (Claudine)

« L’empreinte du dieu », Maxence Van Der Meersch : deux femmes rivales vont s’unir pour élever un enfant. (Yolande)

 « La nostalgie heureuse », Amélie Nothomb : Amélie Nothomb nous raconte son passé avec beaucoup de douceur et de bonheur. (Claudine)

« Marzi » tome 1, Marzena Sowa : BD autobiographique très intéressante sur l’enfance de l’autrice en Pologne. (Claudine)

« Le deuil de la mélancolie », Michel Onfray :  récit sur le deuil et notre mortalité. (Yolande)

« L’âge d’or » tome 1, Cyril Pedrosa : BD aussi superbe visuellement qu’intéressante scénaristiquement. (Sophie)

Date du prochain club de lecture : vendredi 7 décembre 2018

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s