Les coups de cœur du club de lecture n°68 – septembre 2019

2019 09 68

« L’indésirable », Sarah Waters : superbe roman gothique fascinant et angoissant. (Raphaël)

« La vie devant soi », E. Ajar : l’humour noir côtoie l’humanité dans ce délicieux roman. (Béatrice)

« Le journaliste français », T-N Nguyên : charmante histoire d’une grande sincérité. (Claudine)

« Soif », A. Nothomb : très bon cru avec cet étonnant roman assez humoristique sur Jésus. (Eveline)

« L’âge des miracles », Karen Thompson Walker : livre poétique, lent, réaliste, passionnant et crédible dans son côté science-fictionnesque. (Jacqueline)

« Le bonheur est une valise légère », Frank Andriat : roman qui incite à réfléchir à nos limites et à accueillir la vie comme elle vient. (Anne-Marie)

« Les mots d’amour, je les aime tant », Tuyêt-Nga Nguyên : autopsie d’une séparation et de la douleur qui suit le fait d’être trompé. (Yolande)

« Nymphéas noirs », Michel Bussi : très bon policier qui joue avec le temps de manière habile. (Gina)

« L’homme inquiet », H. Mankell : dernière enquête palpitante d’un héros bouleversant. (Béatrice)

« Dîner à Montréal », Philippe Besson : Philippe Besson nous livre son intimité avec délicatesse et sincérité. (Claudine)

« Les oubliés du dimanche », V. Perrin : histoire touchante dans une maison de retraite. (Eveline)

« Une joie féroce », Sorj Chalandon : plongeon au cœur du tragique avec des mots sensibles et fiévreux qui traduisent l’urgence de vivre. (Jacqueline)

« Pardonnable, impardonnable », Valérie Tong-Cuong : histoire de famille qui se dévoile au fur et à mesure que les personnages se succèdent et se racontent. (Anne-Marie)

« Considérant qu’il est plausible que de tels événements puissent à nouveau survenir » :  réflexion collective pertinente sur l’expulsion d’habitants d’un bidonville en France. (Yolande)

« Les gratitudes », D. de Vigan : roman très bien écrit dans lequel deux voix se mêlent. (Gina)

« Hunger Games », Suzanne Collins : roman prenant aux personnages attachants, à l’atmosphère fantastique et aux décors grandioses. (Béatrice)

« L’art de perdre », Alice Zeniter : témoignage prenant et poignant sur ce que sont devenus les Algériens qui ont combattu pour la France lors de la guerre d’Algérie. (Claudine)

« Une immense sensation de calme », Laurine Roux : conte d’une beauté sauvage qui révèle des sentiments extrêmes et une relation sensuelle à la vie et à la mort. (Jacqueline)

« Woodstock » : Michka Assayas : très beau documentaire sur le festival de 69. (Yolande)

« Villa Imago », Eric Marchal :  roman mystérieux sur une villa qui retient ses occupants. Et si c’était vrai… (Jacqueline)

« Ebène », R. Kapuscinski : journaliste qui raconte ses aventures fascinantes en Afrique. (Yolande)

« Bleuets », Maggie Nelson : étrange livre entre souvenirs et poésie qui passionne et obsède. (Sophie)

Date du prochain club de lecture : vendredi 4 octobre 2019

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s