Lisez-vous le belge – les coups de cœur: 3. Sous le ciel des hommes de Diane Meur

« Sous le ciel des hommes » de Diane Meur chez Sabine Wespieser

De quoi ça parle?

Rien ne semble pouvoir troubler le calme du grand-duché d’Éponne. Les accords financiers y décident de la marche du monde, tout y est à sa place, et il est particulièrement difficile pour un étranger récemment arrivé de s’en faire une, dans la capitale proprette plantée au bord d’un lac.

Accueillir chez lui un migrant, et rendre compte de cette expérience, le journaliste vedette Jean-Marc Féron en voit bien l’intérêt : il ne lui reste qu’à choisir le candidat idéal pour que le livre se vende.

Ailleurs en ville, quelques amis se retrouvent pour une nouvelle séance d’écriture collective : le titre seul du pamphlet en cours – Remonter le courant, critique de la déraison capitaliste – sonne comme un pavé dans la mare endormie qu’est le micro-État.

Subtile connaisseuse des méandres de l’esprit humain, Diane Meur dévoile petit à petit la vérité de ces divers personnages, liés par des affinités que, parfois, ils ignorent eux-mêmes. Tandis que la joyeuse bande d’anticapitalistes remonte vaillamment le courant de la domination, l’adorable Hossein va opérer dans la vie de Féron un retournement bouleversant et lourd de conséquences.

C’est aussi que le pamphlet, avec sa charge d’utopie jubilatoire, déborde sur l’intrigue et éclaire le monde qu’elle campe. Il apparaît ainsi au fil des pages que ce grand-duché imaginaire et quelque peu anachronique n’est pas plus irréel que le modèle de société dans lequel nous nous débattons aujourd’hui.

Doublant sa parfaite maîtrise romanesque d’un regard malicieusement critique, Diane Meur excelle à nous interroger : sous ce ciel commun à tous les hommes, l’humanité n’a-t-elle pas, à chaque instant, le choix entre le pire et le meilleur ?

Pourquoi ce livre?

D’un sujet délicat et peut-être trop facilement tire-larmes, Diane Meur fait un roman inattendu où l’on découvre une galerie de personnages pas forcément aimables mais très intéressants et qui construiront, par leurs interactions, une histoire plus complexe que ne le laisse deviner la quatrième de couverture. C’est une belle surprise à l’écriture délicieuse et au récit incroyablement fascinant. A découvrir.

Mais qu’est-ce qui est belge dans tout ça?

Diane Meur est née à Bruxelles, et c’est à peu près tout mais c’est déjà ça!

3 réflexions sur “Lisez-vous le belge – les coups de cœur: 3. Sous le ciel des hommes de Diane Meur

  1. Bravo pour cette série #LisezVousLeBelge. Je me permets d’attirer votre attention sur mon recueil de nouvelles « Belgiques » publié il y a un mois aux éditions Ker. Triplement belge: par le thème, par l’éditeur et par l’auteur 😉 Bonne continuation malgré les circonstances, Michel Torrekens

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s