Nos coups de cœur de la rentrée littéraire de septembre 2021

Nous ne sommes pas forcément amateurs du concept de rentrée littéraire au Centre de Lecture mais celle de ce septembre a été exceptionnelle, nous avons donc eu envie de mettre en avant les titres qui nous avaient le plus remués.

Voici les coups de cœur de Sophie C. (précision utile maintenant que nous sommes deux Sophie ;-p):

Dans la maison rêvée, Carmen Maria Machado

Carmen Maria Machado évoque un sujet difficile, la violence au sein d’un couple lesbien (couple souvent idéalisé et aux violences tues) à travers un exercice de style incroyablement beau, marquant et intelligent qui transforme son témoignage en tentative de dépassement littéraire d’un sujet pour lequel la beauté de l’écriture est parfois un peu trop souvent mise de côté. Une merveille.

Le créateur de poupées, Nina Allan

Un créateur de poupée commence à correspondre avec une femme à propos des contes aussi sombres que fascinants d’une obscure autrice. L’écriture de Nina Allan est toujours aussi belle et se met au service d’une histoire étrange qui laisse une impression de malaise et de fantastique en bouche. C’est tout simplement beau.

Melmoth furieux, Sabrina Calvo

Dans un monde qui est presque le nôtre, une communauté va se révolter contre EuroDisney et les atrocités commises derrière le monde rêvé auquel le parc veut nous faire croire. C’est à la fois survolté, politique et emprunt d’une douceur incroyable. Vive la révolution!

Notre part de nuit, Mariana Enriquez

Un père et son fils fuient une organisation secrète qui s’intéresse à leurs étranges pouvoirs. Dans cet incroyable roman-fleuve, on rencontrera des éléments fantastiques mais surtout beaucoup d’humanité et une famille atypique aux personnages imparfaits mais marquants. Somptueux.

Sages femmes, Marie Richeux

Une mère va s’intéresser aux destinées de filles-mères de sa famille à travers le thème du tissage. Une réflexion sur la maternité mais aussi le féminisme à travers les époques et les liens qui nous unissent aux autres, ce grâce l’écriture toujours aussi élégante de l’autrice. Émouvant.

Rivage au rapport, Quentin Leclerc

Une enquête sur une mort étrange va entraîner l’inspecteur Rivage dans une sombre histoire de jeux vidéos et de complots. Derrière cet aspect convenu du thriller d’enquête se cache un récit surprenant au style dépouillé et à l’inventivité folle. Déstabilisant.

Les filles de Monroe, Antoine Volodine

Dans un monde post-apocalyptique et post-communiste, un homme peut voir passer dans notre réalité des femmes dangereuses pour l’autorité qui le retient prisonnier. Cette nouvelle incursion dans l’univers post-exotique de l’auteur est aussi folle que drôle et inattendue. Pour les amateurs de bizarreries superbement écrites.

Mon mari, Maud Ventura

Une femme va surveiller pendant une semaine les faits et gestes de son mari en disséquant ses moindres attentions afin de comprendre s’il l’aime autant qu’il le devrait et en le punissant discrètement quand ce n’est pas le cas. C’est aussi drôle que glaçant! Surprenant!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s