Les coups de cœur du club de lecture n°51 – avril 2018

Coups de coeur 51 avril

« Ce lien qui ne meurt jamais », Lytta basset : journal de deuil touchant d’une mère pleurant sa fille. (Yolande)

« Cher Amour », Bernard Giraudeau : réflexion émouvante sur une liaison baignant dans de belles références historiques. (Béatrice)

« La tresse », Laetitia Colombiani : très émouvant destin de trois femmes qui luttent pour sortir de leur condition. (Eveline)

« La valse des arbres et du ciel », Jean-Michel Guenassia : récit sur la mort de Van Gogh par un auteur ayant réussi à imprégner son écriture de l’art du peintre. (Claudine)

« L’envoutement de Lily Dahl », Siri Hustvedt : délicate histoire d’une jeune femme qui se laisse séduire par un artiste. (Raphaël)

« L’échine », Philippe Djian : quotidien banal mais intrigant d’un écrivain à succès. (Yolande)

« On la trouvait plutôt jolie », Michel Bussi : thriller addictif et prenant sur l’exploitation des migrants. (Eveline)

« Exit West », Mohsin Hamid : histoire d’amour réaliste sur fond d’exil. (Claudine)

« L’étrange voyage de Monsieur Dalrdry », Marc Levy : gros coup de cœur pour cette histoire de voyages et de rencontres. (Yolande)

« Les petites victoires », Yvon Roy : BD autobiographique touchante sur un père tentant d’établir le contact avec son fils autiste. (Claudine)

« Mémoires de jouets », Jeanne Damamme : très beau documentaire précis sur les jouets d’antan. (Yolande)

« Petits portraits de grandes personnes », Barbara Constantine : beaux parcours de vies de gens très simples vivants dans une maison de repos. (Claudine)

« Un nouveau regard sur la terre », François et Noël Graveline : superbe livre rempli de photos insolites de la terre. (Yolande)

« Libération », Patrick Ness : une journée dans la vie d’un ado qui va devoir se confronter à ses proches. Marquant. (Sophie)

Date du prochain club de lecture : vendredi 4 mai 2018

Publicités

Les coups de cœur du club de lecture n°50 – mars 2018

Coups de coeur 50 mars 2018

« Au revoir là-haut », Pierre Lemaître : Drame prenant qui parle des gueules cassées avec un grand réalisme. (Claudine)

« Les crocodiles », Thomas Mathieu : récits terrifiants sur le sexisme ordinaire. (Baptiste)

« Robinson », Laurent Demoulin : délicat récit de l’auteur sur l’autisme de son fils. (Jacqueline)

« Regain », Jean Giono : Giono décrit la nature de telle manière qu’on a l’impression de la voir. (Gina)

« Hitler, la chute », Mario Frank : reconstitution minutieuse des derniers jours d’Hitler. (Yolande)

« Les chemins noirs », Sylvain Tesson : agréable réflexion bien écrite sur ce que la marche apporte. (Claudine)

« La librairie de l’île », Gabrielle Zevin : charmant roman bien écrit sur un libraire qui découvre un enfant sur le pas de sa porte. (Raphaël)

« Appelle-moi par ton nom », André Aciman : récit touchant et déchirant d’un premier amour estival. (Sophie)

« Entre deux mondes », Olivier Norek : roman qui fait mal et qui ouvre les yeux sur la réalité du traitement des migrants en France. On n’en sort pas indemne. (Jacqueline)

« Les pilules bleues », Frederik Peeters : BD marquante sur le quotidien d’un couple dont la femme a le sida. (Claudine) 

« Couleurs de l’incendie », Pierre Lemaître : suite jouissive jusqu’à la dernière ligne qui tient de Dumas dans son intrigue. (Jacqueline)

« Comprendre la météo », Brian Cosgrove : bon documentaire qui pose clairement les bases de la météorologie. (Yolande)

« Le charme discret de l’intestin », Giulia Enders : explications humoristique du fonctionnement de notre « ventre ». (Yolande)

« Les loyautés », delphine de Vigan : roman difficile mais bien écrit sur l’enfance maltraitée. (Claudine)

« L’étang », Claire-Louise Bennett : instantanés de la vie d’une femme loin du monde. (Sophie)

« Vulnérables », Richard Krawiec : roman noir, âpre, terriblement violent mais plein de compassion. (Jacqueline)

 

Date du prochain club de lecture : vendredi 6 avril 2018

Les coups de cœur du club de lecture n°49 – février 2018

2018 02 coups coeur 49

« La petite boulangerie du bout du monde », Jenny Colgan : histoire facile à lire, adorable, drôle, attachante et terriblement « british ». (Raphaël)

« L’adoption », 2 tomes, Zidrou et Monin : histoire surprenante, tendre et déroutante de la rencontre entre une enfant adoptée et son grand-père d’adoption. (Geoffrey)

« Je peux très bien me passer de toi », Marie Vareille : drôle et très sympathique pacte entre amies. (Claudine)

« Les âmes blessées », Boris Cyrulnik : très bon ouvrage de vulgarisation sur la neuropsychiatrie. (Claudine)

« Le Joueur d’échecs », Stefan Zweig : roman aussi court qu’il est intense et marquant. (Claudine)

« L’île aux mensonges », Frances Hardinge : histoire oscillant entre enquête et plaidoyer féminisme parlant du destin d’une adolescente à l’époque de Darwin. (Sophie)

 

Date du prochain club de lecture : vendredi 9 mars 2018

Les coups de cœur du club de lecture n°48 – janvier 2018

2018 01 coups de coeur 48

« La vengeance du pardon », Eric-Emmanuel Schmitt : recueil de nouvelles philosophiques et psychologiques écrites d’une très belle plume (Raphaël).

« Norilsk », Caryl Ferey : récit véridique et noir de la visite de la ville la plus polluée au monde qui permet aussi de découvrir un pan de l’histoire soviétique (Claudine).

« Femme à la mobylette », Jean-Luc Seigle : portrait saisissant d’une femme ordinaire au bord du gouffre qui parle de la France des laissés-pour-compte (Claudine).

« La petite boulangerie du bout du monde », Jenny Colgan : roman agréable et chaleureux qui fait du bien par où il passe (Claudine).

« Monsieur origami », Jean-Marc Ceci : conte philosophique à l’ambiance lente, reposante et sereine (Claudine).

« Paroles d’honneur », Leïla Slimani et Laetitia Coryn : témoignages mis en images sur le rapport contradictoire entre tradition et modernité en amour en Algérie (Claudine).

« La France sur le pouce », Olivier Courtois : magnifique portrait de la France et des Français superbement illustré mais surtout très humain (Béatrice).

« En un monde parfait », Laura Kasischke : roman troublant qui change de style en court de route pour nous offrir l’histoire domestique d’une épidémie (Jacqueline).

« Arrête avec tes mensonges », Philippe Besson : roman très bien écrit et attachant sur un premier amour (Evelyne).

« Le livre du Hygge », Miek Wiking : beau documentaire à lire et à regarder sur comment vivre plus agréablement grâce à une « recette » danoise (Yolande).

« Les petites victoires », Yvon Roy : récit émouvant plein de tendresse et d’optimisme sur le combat quotidien du père d’un enfant dans le spectre autistique (Jacqueline).

« La spectaculaire histoire des rois belges », Patrick Roegiers : histoire de la Belgique à travers ses rois (Yolande).

« Sisters », Michelle Adams » : écriture efficace nous faisant découvrir une histoire sombre de secrets de familles (Evelyne).

« Le Luxembourg », Raymond Schaak : beau documentaire sur ce pays plein de richesses (Yolande).

« Le monument », Claude Duneton : récit des morts d’un monument de la guerre 14-18 (Yolande).

« Majestueuse Chine » : passé et présent d’un pays immense à travers de superbes images (Yolande).

Les coups de cœur du club de lecture n°47 – décembre 2017

Coups de coeur 2017 décembre 47

« Bakhita », Véronique Olmi : récit intense et horrible évoquant la problématique de l’esclavage. Important et marquant. (Claudine)

« La France sur le pouce », Courtois & Phicil : un homme fait le tour de France en autostop. Amusant et touchant. (Claudine)

« Forbidden », Tabitha Suzuma : roman  excellent, unique, inclassable et déroutant. (Jacqueline)

« Recettes d’amour et de meurtre », Sally Andrew : très bon roman policier sympathique avec des personnages attachants qui se déguste avec plaisir. (Béatrice)

« Le courage qu’il faut aux rivières », Emmanuelle Favier : premier roman envoûtant et singulier au climat concret et poétique à la fois. (Evelyne)

 « Majestueux océans indiens », Aliette de Crozet : superbe album aux images somptueuses. (Yolande)

 « La tanche », Inge Schilperoord : livre qui nous fait entrer dans la tête d’un pédophile et qui nous fait ressentir sa souffrance. (Claudine)

« Tokyo Kaido », Minetarô Mochizuki : superbe manga en trois tomes qui pose la question de la normalité et des normes sociétales. (Jacqueline et Sophie)

« Le jour d’avant », Sorj Chalandon : roman sur les mines et la vengeance (Béatrice et Jacqueline)

« Thérèse Desqueyroux », François Mauriac : roman troublant sur une femme meurtrière (Yolande)

« Couleur de peau : miel » t. 3-4, Jung : très beaux dessins pour une histoire qui continue à être touchante (Claudine et Jacqueline)

« Pernicieusement vôtre », Willy Grimmonprez : histoire apparemment banale de voisinage. (Evelyne)

« Les châtiments », Victor Hugo : poésie politique assez marquante (Yolande)

« Sous le charme d’Alexandra », Willy Grimmonprez : roman troublant sur un écrivain manipulé par une femme. (Claudine)

« Monsieur Origami », Jean-Marc Ceci : recueil à méditer lentement et à savourer. (Jacqueline)

« Meurtre contre la montre », Willy Grimmonprez : 5 nouvelles aussi palpitantes que les romans de l’auteur. (Claudine)

« Sukkwan Island », David Vann : roman troublant d’un voyage en enfer. (Jacqueline)

Les coups de cœur du club de lecture n°45 – octobre 2017

2017 10 coups de coeur

« De tes nouvelles », Agnès Ledig : roman d’une grande sensibilité qui sait trouver les mots justes pour toucher. (Nicole)

« Underground Railroad », Colson Whitehead : livre bouleversant sur l’esclavage et le racisme. (Jacqueline)

« Qui t’a fait prince », Jean Anglade : roman très documenté à l’écriture fluide et agréable. (Béatrice)

« Frappe-toi le cœur », Amélie Nothomb : très juste analyse psychologique d’une grande sensibilité. (Claudine)

« La mélodie de l’été », Debbie Macomber : roman plaisant et bien écrit autour d’une maison d’hôte. (Nicole)

« Pars vite et reviens tard », Fred Vargas : policier surprenant et prenant. (Gina)

« L’homme aux cercles bleus », Fred Vargas : roman inattendu et très logique (Gina)

« Quand sort la recluse », Fred Vargas : livre jouissif à déguster lentement. (Gina)

« Sharko », Franck Thilliez : thriller trash et fascinant. Personnes sensibles s’abstenir. (Béatrice)

« La vengeance du pardon », Eric-Emmanuel Schmitt : quatre nouvelles offrant de belles réflexions sur le pardon. (Claudine)

« La librairie de l’île », Gabrielle Zevin : belle histoire humaine et plaidoyer vibrant pour la lecture. (Jacqueline)

« La tresse », Laetitia Colombiani : énorme coup de cœur pour cette bouleversante histoire pleine de philosophie et d’humanité. (Claudine)

« Le courage qu’il faut aux rivières », Emmanuelle Favier : récit délicat et subtil sur la misogynie et ses conséquences pour des femmes des Balkans. (Sophie)

« Paysage après la bataille », Philippe de Pierpont et Eric Lambé : BD richement construite et interpellante sur le deuil. (Geoffrey)

« Les beaux étés », Zidrou et Lafebre : tranche de vie à la fois drôle et triste qui reste après coup. (Geoffrey)

« Idéal Standard », Aude Picault : réflexion sur l’idéal de vie imposé aux femmes à notre époque. (Sophie)

Date du prochain club de lecture : vendredi 10 novembre  2017

Les coups de cœur du club de lecture n°44 – septembre 2017

2017 coups coeur 44

« L’indésirable », Sarah Waters : roman gothique sur la lutte des classes dont la demeure antique est le personnage principal. Fascinant. (Jacqueline)

« Petit Pays », Gaël Faye : histoire vraie bouleversante se déroulant au Burundi dont il est difficile de se remettre.  (Claudine)

 « Petits portraits de très grandes personnes », Barbara Constantine : sympathique ensemble de portraits amusants. (Eveline)

« Prends-moi pour une cruche », Delphine Apiou : petit livre humoristique cool à lire. (Eveline)

« La dernière des Stanfield », Marc Levy : intéressante et prenante enquête montrant qu’on ne sait rien sur ses parents. (Béatrice)

« Le photographe » tome 3, Guibert – Lefevre – Lemercier : superbe conclusion d’une magnifique série hommage à des médecins qui réparent ce que d’autres cassent. (Jacqueline)

« Les échoués », Pascal Manoukian : prix Première sur le destin de clandestins exploités par des négriers qui ouvre les yeux sur les conditions des réfugiés. (Claudine)

« Jusqu’au dernier de mes jours », Jacqueline Harpman : ensemble de nouvelles sur des femmes au destin malheureux qui cherchent à se défendre. (Claudine)

« Un peu plus loin sur la droite », Fred Vargas : policier attachant et prenant. (Claudine)

« On ne naît pas grosse », Gabrielle Deydier : témoignage important sur le traitement des personnes en surpoids qui sont souvent moquées et discriminées sans honte. (Sophie)