Les coups de cœur du club de lecture n°57 – octobre 2018

Coups de coeur 57 club lecture octobre 2018

« Moi, d’abord », Katherine Pancol : roman érotique qui parle également d’émancipation et de recherche de soi. (Claudine)

« Elle s’appelait Sarah », Tatiana de Rosnay : roman bouleversant sur la culpabilité et le devoir de mémoire. (Eveline)

« Jamais », Duhamel : pur bonheur en BD bonheur, histoire très touchante et plus profonde qu’on ne pourrait le penser. (Jacqueline)

« La disparition de Stéphanie Mailer », Joël Dicker : thriller incroyable et hallucinant. (Raphaël)

« L’homme qui est tombé dans l’oubli », Mia Ajvide : fable fantastique sur notre rapport aux autres et à l’histoire. (Yolande)

« La vraie vie », Adeline Dieudonné : roman violent et inquiétant sur un père prédateur. (Claudine)

« The End », Zep : BD apocalyptique et fable écologique tragique importante. (Jacqueline)

« Bruges la morte », Rodenbach : classique envoutant et troublant. (Yolande)

« Les prénoms épicènes », Amélie Nothomb : tragédie familiale, histoire d’une double vengeance. (Claudine)

« Inversion », Gaillard-Woodrbidge-Chabert : BD sur la dépression où rêve et réalité se mélangent. (Jacqueline)

« J’ai perdu Albert », Didier Van Cauwelaert : roman truculent sur une jeune médium. (Yolande)

« La femme du Ve », Douglas Kennedy : livre intrigant qui verse doucement vers le fantastique. (Claudine)

« Si tu passes la rivière », Geneviève Damas : magnifique histoire comme un puzzle à reconstruire avec un mystère en son cœur. (Jacqueline)

« Le chant du coucou », Frances Hardinge : roman fantastique qui frôle l’horreur, il inquiète tout en fascinant. (Yolande)

« Je vais bien, ne t’en fais pas », Olivier Adam : récit bref, concis à l’écriture haletante sur la séparation. (Jacqueline)

« La tête sous l’eau », Olivier Adam : roman pour adolescents qui reprend la thématique de la perte et des non-dits déjà explorée dans « Je vais bien, ne t’en fais pas ». (Jacqueline)

« L’arbre-monde », Richard Powers : récit épique, écologique et important sur le rapport de l’homme à la nature. (Sophie)

« Une douce lueur de malveillance », Dan Chaon : thriller psychologique adroit qui se construit par strates. (Sophie)

Date du prochain club de lecture : vendredi 9 novembre 2018

Publicités

Les coups de cœur du club de lecture n°56 – septembre 2018

Coups de coeur 56 club lecture septembre 2018

« Vers la beauté, David Foenkinos : dans ce livre bouleversant, l’auteur parle de l’art comme remède de l’âme. (Claudine)

« La formule préférée du professeur », Yoko Ogawa : douce et calme histoire d’une amitié atypique et de ce qu’on peut chacun apporter à l’autre. (Jacqueline)

« Famille parfaite », Lisa Gardner : thriller prenant sur l’illusion de la perfection familiale. (Yolande)

« Sept jours pour une éternité », Marc Lévy : étonnant jeu entre Dieu et Lucifer qui donne lieu à un roman fantastique et amusant. (Claudine)

« Cristallisation secrète », Yoko Ogawa : roman mélancolique sur la conservation (et la perte) des souvenirs qui esquisse en filigrane une belle critique du totalitarisme. (Jacqueline)

« En l’absence des hommes », Philippe Besson : gros coup de cœur pour ce roman d’amour sur fond de première guerre mondiale à l’écriture sublime. (Eveline)

« L’envoûtement de Lily Dahl », Siri Hustvedt : histoire subtile d’une serveuse de 17 ans séduite par un peintre beaucoup plus vieux. (Yolande)

« Minute, papillon », Aurélie Valognes : roman drôle et touchant sur les relations familiales, leurs difficultés mais aussi la solidarité qu’elles peuvent entraîner. (Claudine)

« Vincent qu’on assassine », Marianne Jaeglé :  récit de la mort de Van Gogh à l’écriture magnifique et aux hypothèses plus que convaincantes. (Jacqueline)

« Jérusalem », Alan Moore : histoire fourmillante et étonnante d’une ville. (Yolande)

« Robe de marié », Pierre Lemaître : thriller psychologique parfois étouffant mais très étonnant et diablement bien construit. (Jacqueline)

« Bad Feminist », Roxane Gay : collection de réflexions sur l’état actuel du féminisme parfois drôles, parfois marquantes. (Yolande)

« Une saison au bord de l’eau », Jenny Colgan : lecture facile, qui fait du bien, parfaite pour les vacances (ou pour se consoler d’être de retour au travail). (Jacqueline)

« Le prédicateur » et « Le tailleur de pierres », Léonie Bischoff et Olivier Bocquet d’après Camilla Lackberg : plongée dans la tragédie humaine, dans ses côtés les plus sombres, pour des thrillers pleins d’émotions. (Jacqueline)

Date du prochain club de lecture : vendredi 5 octobre 2018

Les coups de cœur du club de lecture n°55 – août 2018

Coups de coeur club lecture 55 août 2018

« La Bicyclette bleue », Régine Deforges : histoire très prenante d’une jeune résistante pendant la seconde guerre mondiale. (Yolande)

« Soie », Alessandro Barrico : histoire d’un amour exotique et mystérieux qui ne commencera jamais réellement. (Jacqueline)

« Minute, papillon », Aurélie Valogne : charmant livre rempli d’optimisme qui met de bonne humeur. (Eveline)

« La petite fille sur la banquise », Adelaïde Bon : autobiographie douloureuse à l’écriture superbe. (Claudine)

« Rêver l’impossible rêve », Arnaud Askoy : poésie autour de Brel. (Yolande)

« Auprès de moi toujours », Kazuo Ishiguro : beau roman sans pathos autour de la perte d’innocence et de mémoire qui hante longtemps. (Jacqueline)

« Dysfonctionnelle », Axl Cendres : histoire gaie d’une tribu foldingue qui fonctionne très bien (la tribu comme l’histoire). (Eveline)

« Ariane », Myriam Leroy : récit d’une relation toxique qui déguise une critique sociale assez fine. (Claudine)

« Quatorze mois », Carine Russo : carnet poignant tenu pendant la disparition de sa fille, Mélissa. (Yolande)

« La végétarienne », Han Kang : roman envoutant et onirique qui questionne la notion de normalité dans notre société. (Jacqueline)

« Vincent qu’on assassine », Marianne Jaeglé : impressionnant récit basé sur des recherches historiques qui révolutionnent tout ce qu’on sait sur la mort de Van Gogh. (Eveline)

« La femme qui ne vieillissait pas », Grégoire Delacourt : livre touchant, plein de vérités et de sincérité. (Claudine)

« Points de repère pour prévenir la maltraitance », coll. Yapaka : explications pratiques sur comment encadrer la maltraitance et la prévenir. Intéressant. (Yolande)

« Ce n’est pas toi que j’attendais », Fabien Toulmé : BD sincère sur l’acceptation de la trisomie de la dernière-née de l’auteur. (Jacqueline)

« Robe de marié », Pierre Lemaître : thriller diabolique d’un auteur qui ferait passer Michel Bussi pour un ange. (Eveline)

« Ces jours qui disparaissent », Timothée Le Boucher : BD surprenante qui pose des questions sur l’identité. (Claudine)

Date du prochain club de lecture : vendredi 7 septembre 2018

Les coups de cœur du club de lecture n°54 – juillet 2018

2018 07 coups de coeur 54

« Grand frère », Mahir Guven : histoire à deux voix sur un sujet d’actualité (la guerre en Syrie et le terrorisme de l’Etat islamique) qui a reçu le Prix Première 2018. (Claudine)

« Meurtrier sans visage », Henning Mankell : encore une très bonne enquête de Wallander par un Mankell qui ne déçoit jamais. (Gina)

« Je vais rester », Trondheim & Chevillard : superbe BD pleine d’humanité et d’empathie sur le deuil aux couleurs estivales et aux doux dessins. (Jacqueline)

« La femme qui ne vieillissait pas », Grégoire Delacourt : beau roman qui amène à réfléchir sur le couple,  l’âge et le fait de vieillir. (Eveline)

« Elle s’appelait Sarah », Tatiana de Rosnay : roman historique et d’enquête sur la mémoire et les non-dits. (Claudine)

« Dysfonctionnelle », Axl Cendres : roman touchant brassant plusieurs sujets tels que la tolérance, l’homosexualité, la drogue ou encore les stéréotypes grâce à une famille atypique. (Jacqueline)

« Mémé dans les orties », Aurélie Valognes : roman familiale drôle et attachant sur une famille passant des vacances ensemble dans une grande maison en Bretagne. (Claudine)

« The Hate U Give », Angie Thomas : beau roman brassant les questions de deuil, d’amitié et de violences policières dans le cadre du mouvement des Black Lives Matter. (Jacqueline)

« L’amour, accessoires », Fleur Breteau : étonnant et intéressant témoignage sur l’expérience de l’autrice qui a travaillé dans un sex shop, tout en délicatesse et sans une once de voyeurisme. (Sophie)

« Grandeur et décadence », Liv Strömquist : BD pamphlétaire délicieusement piquante qui démolit le capitalisme avec des arguments chocs imparables. (Sophie)

Date du prochain club de lecture : vendredi 3 août 2018

Les coups de cœur du club de lecture n°53 – juin 2018

Coups coeur club lecture 53 juin 2018

« Une place à prendre », J.K. Rowling : étude de caractère qui reflète l’hypocrisie actuelle. (Béatrice)

« La part de l’autre », E-E Schmitt : intéressante histoire en partie fiction, en partie réalité sur Hitler. (Claudine)

« Les loyautés », Delphine Vigan : roman qui parle de maltraitance, d’amour maternelle et de la réalité de notre époque. (Eveline)

« La Symphonie du hasard » tome 1, Douglas Kennedy : vie d’une famille de l’Amérique profonde. (Raphaël)

« L’origine des autres », Toni Morrison : série de conférences de l’autrice à Harvard dont on ne sort pas indemne. (Claudine)

« T’en souviens-tu, mon Anaïs », Michel Bussi : 4 nouvelles mystérieuses avec plein de rebondissements. (Eveline)

« C’était mieux avant », Michel Serres : l’auteur démontre les souffrances du passé pour expliquer que le présent n’est pas si mal. (Claudine)

« Emma G. Wildford », Zidrou et Edith : BD raffinée au scénario marquant. (Claudine)

« Melville » 2 tomes, Romain Renard : BD aux dessins incroyablement beau qui raconte des histoires flirtant avec le fantastique. (Geoffrey)

« Dysfonctionnelle », Axl Cendres : touchante et drôle histoire familiale qui restera longtemps avec le lecteur. (Sophie)

Date du prochain club de lecture : vendredi 6 juillet 2018

Les coups de cœur du club de lecture n°52 – mai 2018

2018 05 coups de coeur 52

« America » : revue très intéressante avec des interviews et des essais, gros coup de cœur. (Raphaël)

« Vivre. Penser. Regarder. », Siri Hustvedt : essais à méditer parlant de la vie de l’autrice. (Raphaël)

« Guide des égarés », Jean d’Ormesson : réflexion de l’auteur avec sa verve habituelle. (Raphaël)

« Le sentiment d’abandon », Saverio Tomasella : intéressant guide psychologique sur les conséquences de l’abandon pour sortir du schéma de la victime. (Yolande)

« La librairie de l’île », Gabrielle Zevin : livre qui fait du bien, qui réchauffe l’âme. (Claudine)

« L’ombre de nos nuits », Gaëlle Josse : petite merveille à l’écriture superbe. (Jacqueline)

« L’enfant cheval », Rupert Isaacson : roman autobiographique du père d’un enfant autiste sur l’amitié de celui-ci avec un cheval et leur voyage en Mongolie. (Gina)

« La valse des arbres et du ciel », Jean-Michel Guenassia : superbe biographie romancée sur la rencontre entre Van Gogh et le Dr Gachez. (Claudine)

« The Hate U Give », Angie Thomas : roman jeunesse sur le mouvement Black Lives Matter qui est d’une importance capitale et qui vous remuera profondément. (Sophie)

« Eugénie Grandet », Honoré de Balzac : classique beau et prenant. (Yolande)

« La femme au carnet rouge », Antoine Laurain : jeu de piste léger et bien ficelé. (Claudine)

« Le somnambule », Sébastien Fitzek : thriller psychologique angoissant  qui parle d’une véritable descente aux enfers dans une ambiance de folie pure. (Jacqueline)

Série de BD par Charlotte Bousquet et Stéphanie Rubini : BDs pour ados très justes qui abordent des sujets importants, loin des clichés des romans jeunesse. (Geoffrey)

« Simon & Louise », Max de Radiguès : 2 BDs qui parlent d’ados de manière très juste. (Geoffrey)

« Bad Feminist », Roxane Gay : collection de courts essais décomplexants et pertinents sur le rapport de l’autrice au féminisme. (Sophie)

« Et si c’était vrai », Marc Lévy : beau roman sur une histoire d’amour atypique. (Claudine)

« L’étang », Claire-Louise Bennett : livre très original, éloge de la rêverie solitaire. (Jacqueline)

« Homo Sapienne », Niviaq Korneliussen : roman générationnel qui étonne puis touche. (Sophie)

« Underground railroad », Colson Whitehead : roman superbe sur l’esclavagisme. (Yolande)

« Journal d’une Femen », Dufranne et Lefebvre : BD qui aide à mieux comprendre les Femens et à sortir de l’idée négative que l’on a de ces femmes. (Claudine)

« Madame Pylinska et le secret de Chopin », E-E Schmitt : belle initiation aux grands compositeurs. (Claudine)

« Amatka », Karin Tidbeck : roman de SF féministe et égalitariste marquant. (Sophie)

Date du prochain club de lecture : vendredi 1er juin 2018

Les coups de cœur du club de lecture n°51 – avril 2018

Coups de coeur 51 avril

« Ce lien qui ne meurt jamais », Lytta basset : journal de deuil touchant d’une mère pleurant sa fille. (Yolande)

« Cher Amour », Bernard Giraudeau : réflexion émouvante sur une liaison baignant dans de belles références historiques. (Béatrice)

« La tresse », Laetitia Colombiani : très émouvant destin de trois femmes qui luttent pour sortir de leur condition. (Eveline)

« La valse des arbres et du ciel », Jean-Michel Guenassia : récit sur la mort de Van Gogh par un auteur ayant réussi à imprégner son écriture de l’art du peintre. (Claudine)

« L’envoutement de Lily Dahl », Siri Hustvedt : délicate histoire d’une jeune femme qui se laisse séduire par un artiste. (Raphaël)

« L’échine », Philippe Djian : quotidien banal mais intrigant d’un écrivain à succès. (Yolande)

« On la trouvait plutôt jolie », Michel Bussi : thriller addictif et prenant sur l’exploitation des migrants. (Eveline)

« Exit West », Mohsin Hamid : histoire d’amour réaliste sur fond d’exil. (Claudine)

« L’étrange voyage de Monsieur Dalrdry », Marc Levy : gros coup de cœur pour cette histoire de voyages et de rencontres. (Yolande)

« Les petites victoires », Yvon Roy : BD autobiographique touchante sur un père tentant d’établir le contact avec son fils autiste. (Claudine)

« Mémoires de jouets », Jeanne Damamme : très beau documentaire précis sur les jouets d’antan. (Yolande)

« Petits portraits de grandes personnes », Barbara Constantine : beaux parcours de vies de gens très simples vivants dans une maison de repos. (Claudine)

« Un nouveau regard sur la terre », François et Noël Graveline : superbe livre rempli de photos insolites de la terre. (Yolande)

« Libération », Patrick Ness : une journée dans la vie d’un ado qui va devoir se confronter à ses proches. Marquant. (Sophie)

Date du prochain club de lecture : vendredi 4 mai 2018