Coups de cœur « arc-en-ciel » 2018 des bibliothécaires : Autres suggestions

Les livres dont nous vous avons parlé cette semaines ne sont pas les seuls coups de cœur « arc-en-ciel » que nous avons eus cette année. Nous voulions laisser une petite place aussi aux autres histoires LGBTQIA qui nous ont fait vibrer depuis mai dernier:

Je suis une fille, Yasmeen Ismail (album jeunesse dès 3 ans)

LGBT 2018 fin Je suis une fille

La petite fille de cette histoire constate avec effarement qu’on la prend souvent pour un garçon… Il suffit pourtant de pas grand-chose, d’un presque rien, pour faire changer le regard des gens. Si elle est tranquillement en train de siroter une menthe à l’eau et qu’elle s’amuse un peu avec sa paille en éclaboussant la table, elle entend la serveuse soupirer que, décidément, les garçons ne sont vraiment pas ordonnés. Alors qu’elle, c’est une fille! Une fille qui aime rouler vite sur sa trottinette, une fille qui adore sauter dans la piscine, jouer de la trompette, faire du bruit et sauter partout! Une fille qui aime aussi bien jouer à la poupée que faire la course pour arriver la première. Elle est une fille, et que personne ne lui dise le contraire!

Nouveautés Littérature Jeunesse en parle ici.

.

Boucle d’ours, Stéphane Servant & Laetitia Le Saux (album jeunesse dès 4 ans)

LGBT 2018 fin Boucle d'ours

Dans la famille Ours, on se prépare : ce soir c’est le grand carnaval de la forêt ! Papa Ours est déguisé en grand méchant loup, Maman Ours en Belle au bois dormant, et Petit Ours? En Boucle d’ours pardi ! Papa Ours est dans tous ses états. Les jupes et les couettes, c’est pour les filles, les oursonnes, les femmelettes, les cacahouètes, les hommelettes! Pourtant, à l’arrivée du Grand Méchant Loup, déguisé en Chaperon Loup, Papa Ours n’en est plus sûr du tout.

A l’ombre du grand arbre en parle ici.

.

Jérôme par cœur, Thomas Scotto & Olivier Tallec (album jeunesse dès 5 ans)

LGBT 2018 fin Jérôme par coeur

Jérôme lui donne ses goûters, le défend contre les moqueries des autres. Dans son sourire, Raphaël se sent protégé. Les jours de sortie, ils se tiennent toujours par la main. Alors oui, Raphaël aime Jérôme. Dans ses rêves et dans la vie. Il le dit.

Ricochet en parle ici.

.

 Bichon, David Gilson (BD jeunesse)

BICHON T1[BD].indd.pdf

Se déguiser en princesse pour un goûter d’anniversaire, jouer à l’élastique, entamer une chorégraphie en pleine cour de récré… Un peu compliqué quand on aime faire toutes ces choses et qu’on est un petit garçon de 8 ans. Mais pas pour Bichon : il transgresse les règles de la société sans même s’en rendre compte ! Heureusement, sa famille et ses amis l’aiment tel qu’il est. Même que parfois Jean-Marc, le beau garçon du CM2, prend sa défense quand on se moque de lui… David Gilson réussit l’ambitieux pari de raconter avec tendresse et humour la vie quotidienne d’un petit garçon « pas comme les autres ». Bichon ne fait qu’être lui-même et se soucie peu du regard des autres, et cette personnalité déjà si affirmée et si naturelle est un joyeux exemple pour les petits et grands lecteurs !

L’oiseau lit en parle ici.

.

Dysfonctionnelle, Axl Cenders (roman ados)

LGBT 2018 fin dysfonctionelle

Fidèle, alias Fifi, alias Bouboule, grandit dans une famille dysfonctionnelle. Papa enchaîne les allers-retours en prison, Maman à l’asile. Mais malgré le quotidien difficile, Fidèle vit des moments de joie, entourée de ses six frères et sœurs aux personnalités fortes et aux prénoms panachés : Alyson, JR, Dalida, Jésus… Cette tribu un peu foldingue demeure Au Bout Du Monde, le bar à tocards que tient le père dans Belleville, théâtre de leurs pleurs et rires. À l’adolescence, la découverte de son « intelligence précoce » va mener Fidèle à « l’autre » bout du monde: un lycée des beaux quartiers où les élèves se nomment Apolline ou Augustin, et re- gardent de haut son perfecto, ses manières de chat de gouttière et ses tee-shirts Nirvana. Mais c’est aussi là que l’attend l’amour, le vrai, celui qui forme, transforme… celui qui sauve.

Si Sophie avait lu ce livre plus tôt, il aurait figuré parmi les autres coups de cœur détaillés présentés cette semaine. Elle l’a malheureusement fini ce midi mais voulait souligner le fait que c’est un gros coup de cœur. Et qu’elle va essayer de le refiler au plus de lecteurs possible!

Mx Cordelia en parle en vidéo ici.

.

Justin, Gauthier (BD ados et adultes)

LGBT 2018 fin Justin BD

Quand le prof de sport demande de former une équipe de filles et de garçons, Justine reste au milieu. Il sent bien qu’il n’appartient pas au genre qu’on lui a attribué mais il se persuade que tout le monde le sait, « sauf papa et maman ». Au fil de sa vie d’enfant, d’ado et de jeune adulte, souvent malmené et incompris, Justine va entreprendre de vivre qui il a toujours été, c’est-à-dire Justin.

Biblioqueer en parle ici.

.

 Skim, Mariko & Jillian Takami (roman graphique ados et adultes)

LGBT 2018 fin Skim

Entre amitiés foireuses et premier amour, le journal intime d’une ado sur le chemin de la maturité. Kim a 16 ans, un surnom pas vraiment flatteur, des parents dépassés et des camarades de classe un peu trop coincées. solitaire, elle se lâche avec une bonne dose de sarcasmes dans son journal intime. États d’âme, amitiés décevantes, soirées ratées, expériences amoureuses… tout passe au crible de sa verve rafraîchissante.

.

Luisa ici et là, Carole Maurel (BD ados et adultes)

LGBT 2018 fin Luisa

D’un côté, il y a Luisa, 33 ans, photographe culinaire célibataire et incapable de vivre plus de quelques semaines avec un homme. De l’autre, Luisa, 15 ans, des rêves plein son sac à dos, une folle envie de trouver l’amour et de vivre de la photographie… Mais aussi des sentiments inassumés pour Lucie, sa copine homosexuelle. Un jour, aussi invraisemblable que cela puisse lui paraître, la Luisa adulte voit débarquer sur le pas de sa porte l’ado qu’elle était ! Cette rencontre sera décisive pour la jeune femme car elle fera remonter à la surface des frustrations trop longtemps enfouies.

La bande du 9 en parle ici.

.

La chambre de Giovanni, James Baldwin (roman adulte, drame)

LGBT 2018 fin la chambre de giovanni

Les histoires d’amour tourmentées et douloureuses d’un jeune Américain à Paris dans les années 50. La sincérité et l’audace avec lesquelles James Baldwin décrit le trouble émotionnel de David, déchiré entre Giovanni et Hella, font de ce livre un classique. La Chambre de Giovanni, l’un des premiers et plus beaux livres de James Baldwin, était resté introuvable pendant plus de vingt-cinq ans.

Lecture / Ecriture en parle ici.

.

Appelle-moi par ton nom, André Aciman (roman adulte, drame)

LGBT 2018 fin Appelle-moi par ton nom

Elio Perlman se souvient de l’été de ses 17 ans, à la fin des années quatre-vingt. Comme tous les ans, ses parents accueillent dans leur maison sur la côte italienne un jeune universitaire censé assister le père d’Elio, éminent professeur de littérature. Cette année l’invité sera Oliver, dont le charme et l’intelligence sautent aux yeux de tous. Au fil des jours qui passent au bord de la piscine, sur le court de tennis et à table où l’on se laisse aller à des joutes verbales enflammées, Elio se sent de plus en plus attiré par Oliver, tout en séduisant Marzia, la voisine. L’adolescent et le jeune professeur de philosophie s’apprivoisent et se fuient tour à tour, puis la confusion cède la place au désir et à la passion…

Les lectures d’Hatchi en parle ici.

.

Le charme des Magpie, K.J. Charles (roman adultes, urban fantasy historique)

LGBT 2018 fin Le Charme des Magpie

Exilé depuis des années, Lucien Vaudrey ne pensait pas rentrer un jour en Angleterre. À la suite du suicide de son père et de son frère, il hérite d’un comté ainsi que des ennemis de sa famille… Afin de se débarrasser d’une malédiction qui l’incite lui aussi à se donner la mort, il se tourne vers un magicien spécialiste des forces occultes, Stephen Day. Très vite, celui-ci tombe sous le charme ravageur de Lucien, qui ne cache pas son envie de le mettre dans son lit. Troublé, Stephen perd peu à peu ses pouvoirs. Mais lorsqu’une série de machinations se referment sur Lucien, Stephen sait qu’il doit les déjouer, sinon la Grande Faucheuse sera leur seule compagne.

Livrement vôtre en parle ici.

.

journée lutte contre homophobie

Les livres qui dérangent: « Libres! Manifeste pour s’affranchir des diktats sexuels », Ovidie et Diglee

collection Libres

De quoi ça parle?

« La seule certitude qu’il nous reste en matière de sexe : nous sommes les seules décisionnaires de ce que nous faisons de notre corps et rien ni personne ne devrait jamais nous dicter notre conduite. » Ovidie

Publicité, télévision, clips, blogs, magazines, applications, le sexe n’a jamais été aussi omniprésent dans notre environnement culturel. On en parle de plus en plus, mais en parle-t-on réellement mieux ? Au lieu de nous imposer un énième guide censé faire de nous des amantes parfaites, Ovidie et Diglee nous proposent de nous « foutre la paix » dans ce livre drôle, déculpabilisant et décomplexant.

.

Pourquoi ça dérange?

Encore un livre qui, normalement, ne devrait pas déranger. Mais dans le monde duel qui est le nôtre, où il faut à la fois être très actif au niveau sexuel et ne pas parler de sexe, aborder des sujets tels que les règles, le goût du sperme ou la sodomie n’est pas de « bon ton ». Pourtant il est primordial d’arrêter d’avoir peur des mots et d’appeler un chat un chat. Ovidie fait plus, elle discute avec nous de choses qui sont encore, pour certains, malheureusement tabous.

Malheureusement d’autant plus que ce manque de discussion empêche la gente féminine de se libérer des diktats impossibles et étouffants d’une société qui la veut, selon la formule consacrée, vierge et putain à la fois. Ovidie, forte de son expérience de diplômée en philosophie, d’actrice porno, de réalisatrice de documentaires et de chroniqueuse, nous parle de ces choses et nous aide, surtout nous les femmes, à mieux comprendre comment ne plus considérer uniquement que le plaisir masculin dans l’équation à multiples inconnues que sont les relations à notre corps et au(x) corp(s) de(des) être(s) aimé(s) ou juste désiré(s).

Le tout est agrémenté d’illustrations et de planches de Diglee qui ravissent par la variété des sexualités, ethnies et corpulences représentées, avec enfin des personnages qui ressemblent à ceux que l’on croise tous les jours dans la rue (par opposition à ceux qui peuplent nos films et nos livres).

.

Logo collection les livres qui dérangent