Coups de cœur « arc-en-ciel » 2019 des bibliothécaires : « Le jour où papa s’est remarié », Thierry Lenain et Thanh Portal

LGBT 2019 05 Le jour où

De quoi ça parle?

Guillaume est tracassé parce que son papa se remarie. Marilou précise à la maîtresse qu’il se remarie non pas avec une femme, mais… avec un mari ! Guillaume s’inquiète : s’il devient homo comme son papa, comment réalisera-t-il son projet de devenir père ? Miradie lui dit qu’il pourra adopter un enfant. Alima lui dit qu’ils seront peut-être homos tous les deux et qu’ils pourront faire un bébé et en partager la garde. Avec toutes ces bonnes idées, voila Guillaume rassuré, on peut commencer la dictée !

.

Pourquoi on aime?

Ce petit roman pour les 7-12 ans tout sympathique a le mérite d’être à la fois agréable à lire et très bien fait pour expliquer aux plus jeunes de manière simple et compréhensible ce qu’est l’homosexualité et pourquoi c’est une chose tout aussi normale que l’hétérosexualité. Pour permettre aux plus jeunes d’accepter les autres en sortant du carcan parfois étouffant des préjugés d’adultes les entourant.

.

On en parle aussi chez Analire et chez Chroniques de Moka.

.

journée lutte contre homophobie

Coups de cœur « arc-en-ciel » 2018 des bibliothécaires : Silence Radio, Alice Oseman

LGBT 2018 2 Silence Radio

De quoi ça parle?

Je suis Frances, Frances la sérieuse, la solitaire, la discrète. Je passe mon temps à étudier. J’ai un seul objectif : entrer à Cambridge après le bac. Je suis Frances, la vraie Frances. Je suis fascinée par le mystérieux Silence Radio et sa chaîne Youtube Universe City. J’aime rire et j’aime dessiner.

Et puis je rencontre Aled. Avec lui, je peux enfin être moi. Avec lui, je vais enfin avoir le courage de trouver ce qui compte vraiment pour moi

.

Pourquoi on aime?

Les romans jeunesse qui s’éloignent des clichés habituels pour présenter des ados différents, qui ne rentrent pas dans les cases prémâchées du genre, c’est rare, et donc d’autant plus appréciable. Alice Oseman, jeune autrice de 24 ans avec plusieurs romans (ainsi qu’un adorable et long webcomic en anglais) à son actif, nous offre des jeunes personnages « vrais », bizarres, sages, qui ne sont pas dans les excès habituels. Et, chose encore plus appréciable, de toutes origines et sexualités, sans qu’il n’y ait un but derrière cette « représentation ». C’est juste la vie, la diversité, elle n’est pas gratuite, elle est juste normale.

Frances, l’héroïne de ce livre, est une adolescente partagée entre l’image de parfaite élève qu’elle donne et son côté passionnée pour l’univers « geek » qui ne colle pas avec ce masque créé pour plaire aux autres. Elle ne sait plus trop où elle en est, son avenir la destine à une grande université mais est-ce vraiment ce qu’elle veut? Est-ce qu’il existe une autre voie que celle académique? Les parents et la société aiment à dire que non. Mais la réalité de la vie post-estudiantine prouve qu’un diplôme n’est pas (plus) la voie royale vers l’emploi. Dès lors, que choisir?

Alice Oseman, à travers une histoire attachante mais différente de ce dont on a l’habitude, nous parle d’amitié, d’amour, de passions, d’épanouissement et de l’image que l’on renvoie aux autres. Sous sa plume naît un récit qui est tout sauf anodin et léger. Elle déstabilisera peut-être à cause de ça. Mais elle aidera aussi peut-être beaucoup de personnes la lisant, qu’elles soient adolescentes ou adultes.

.

On en parle aussi chez Les carnets de bord, Café Powell, A Little Matter Whatever et sur la Rainbowthèque.

.

journée lutte contre homophobie